Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
L'actualité du Club Vosgien de Rouffach

mardisiens

Mardi 17 mai sur les hauteurs des lacs

Publié le 20 Mai 2022 par DD dans Mardisiens

Rendez vous est donné au col du Wettstein pour le départ de la randonnée. Nous prenons la direction du lac noir pour la mise en jambes des 33 participants bien décidés à affronter quelques raidillons en direction du rocher Hans. Pause au belvédère de l’observatoire Belmont, capitaine chasseur alpin tombé au combat le 28 décembre 1915, inhumé à la nécropole nationale de Moosch. Un beau sentier nous mène au rocher Hans avec sa vue sur le lac blanc puis nous longeons les crêtes jusqu’à la  source de ce lac.

Passage au lac noir

Passage au lac noir

Mais non, ce n'est qu'un faux plat !

Mais non, ce n'est qu'un faux plat !

Mardi 17 mai sur les hauteurs des lacs
Pause à l'observatoire Belmont

Pause à l'observatoire Belmont

Nous continuons en direction du Gazon du Faing pour la pause déjeuner à la ferme de ce lieu dit : apéro, repas tiré du sac sur la terrasse sont très appréciés.

Il y a ceux qui consomment....

Il y a ceux qui consomment....

...et ceux qui siestent !

...et ceux qui siestent !

La dernière étape nous mène au lac du Forlet puis la ferme Altenkraeh sur le chemin du retour. Nous pouvons admirer plusieurs points de vue de part et d’autre de la chaîne vosgienne sous un beau ciel bleu.

Au dessus du lac Forlet

Au dessus du lac Forlet

Au bord du lac Forlet !

Au bord du lac Forlet !

17 kms et 650 m de dénivelé : quand on marche seul on marche vite, quand on marche à plusieurs (avec le club vosgien), on marche loin.  

+++++++++++++++++++++

Photos CK/DP/DD

Mardi 17 mai sur les hauteurs des lacs
commentaires

Mardi 10 mai sur les hauteurs de Horodberg

Publié le 16 Mai 2022 par CVR/PB dans Mardisiens

Pour cette randonnée devant nous mener sur le site historique du Linge, rendez-vous avait été donné à Munster au Parc de la Fecht.

La Fecht est la rivière qui alimente la vallée de Munster, mais on distingue la grande Fecht et la petite Fecht. 

La première se trouve dans la grande vallée, la seconde dans la petite vallée. Les deux se rejoignent à Munster, et c'est au confluent de ces deux vallées que les moines irlandais venus coloniser la région, ont érigé le monastère qui a donné le nom à la ville : Monastérium ad confluectes. C'était en 660

La grande vallée compte 5 villages, alors que la petite vallée en compte trois. La première mène au col du Platzerwasen, la seconde au col de la Schlucht, un axe de liaison majeur entre les Vosges et l'Alsace.

 

Après un court cheminement en ville, nous partons à l'assaut du Linge par une petite grimpée du rocher du Narrenstein. 

 

Dès les premiers lacets une vue magnifique s'offre à nous sur la ville, une juste récompense pour ce démarrage en côte, où la chaleur provoquée par les rayons de soleil combinée à celle de la grimpe nous réchauffe rapidement, et nous amène à enlever les "couches"  inutiles.

 

Le sentier nous conduit à l'une des annexes de la ville, Haslach,sur un petit plateau, lové dans un écrin de verdure sur lequel s'éparpillent une poignée d'habitations. 

 

Un peu plus haut, nous nous retrouvons, en pleine forêt, sur le site de l'ancien sanatorium et des habitations de service.

 

Après un passage en sous-bois, nous arrivons au lieu-dit Schneiden, où, à l'abri du soleil et sous couvert des noisetiers et des sapins, c'est un arrêt et une pause bien méritée. Nous sommes "Schneiden" un toponyme traduction de limite, frontière. C'est en effet ici que se rejoignent les bans de la ville de Munster et des communes de Gunsbach et de Hohrod.

 

Quelques lacets encore en forêt toujours, et nous nous croisons un imposant blockhaus de la première guerre mondiale de l'armée allemande. Imposant, mais design avec son Parement de pierres de taille, il constituait le QG des officiers supérieurs qui commandaient le secteur lors des batailles du Linge.

 

Nous débouchons enfin sur les pâturages d'altitude où serpente le sentier panoramique.

 

Fleuron des sentiers d'altitude, ce dernier a en effet été classé par les accompagnateurs de moyenne montagne parmi les plus beaux points de vue des Vosges avec le Petit Ballon et le rocher du Tanet.

 

Tout au long du sentier durant près d'une heure, s'offre à nous une vue majestueuse, aérienne, sur la vallée et ses villages, sur le chaînon secondaire du Petit Ballon et le Hohneck.

 

A l'ouest, ce sommet emblématique souvent couronné de neige, se détache sous un ciel d'azur.

Il barre la route et veille sur cet ensemble constitué de vallées, de hautes vallées, de couloirs enneigés, de murailles, de tourbières de cirques glaciaires tels que le Frankenthal, d'auberges et de fermettes d'altitude.

 

De ce fait, la vallée est parfois nommée "Kleine Schweitze" La petite Suisse. Rien d'étonnant.

 

Puis c'est la dernière grimpée, et  nous nous retrouvons sur la terrasse de la Ferme Auberge du Glasborn, inondée par le soleil pour un repas et repos bien mérités : sandwich pour les uns, petit repas marcaire pour les autres et boisson à volonté : il a fait chaud !

 

Après le repas, c'est un léger faux-plat, et nous arrivons à la "Courtine"

Cette dernière constitue le point haut de notre randonnée à une altitude de 1000 m

La courtine se trouve au pied du sommet du Schratzmannele, le sommet dominant de ce chaînon battu par les vents d'ouest, où français et allemands se sont livrés des combats acharnés en juillet 1915

 "Le tombeau des chasseurs" est ainsi classé avec la Tête des Faux et le Hartmannswillerkopf parmi les sites historiques de la première guerre mondiale.

Autour de nous, nous apercevons encore les cratères formés par l'explosion des obus qui arrosaient les vagues d'assaut françaises voulant déloger l'ennemi.

 

Rappelons sur le plan tactique, que l'État major français avait décidé de reconquérir la plaine d'Alsace et les vallées par la théorie militaire de "débordement par les hauts" chère à Napoléon, mais oubliait que le site avait été aménagé et fortifié au préalable, d'où l'importance des victimes.

 

Retour sur le Hohrodberg par un chaînon secondaire orienté nord sud cette fois, largement fortifié là encore  pour contrôler l'axe Colmar Gérardmer, avec un débouché à 950 m sur le site de décollage de parapentes : un panorama magnifique toujours, le graal !

 

Au fond, Munster toujours et ses quelques originalités 

Les marcaires qui pratiquent l'estive dès le IX ème siècle. 

La fabrication du fromage du même nom. 

L'axe Colmar Gérardmer nous l'avons vu. 

Une économie dont la pierre angulaire est l'agriculture, l'élevage, le tourisme, l'exploitation forestière. 

C'est le siège

 enfin du Parc Régional des Ballons des Vosges dont le rôle est la protection des paysages et du patrimoine, et le développement durable.

 

A noter enfin, que la ville aura longtemps été le siège d'un important centre de production textile grâce à la famille Hartmann.

Les "Indiennes" étaient connues et commercialisées dans toute l'Europe.  Un secteur en crise maintenant. 

Le secteur du textile embauchait dans les années 1800 plus de 3000 personnes. (La ville compte actuellement 4371 habitants)

 

Sur le plan historique toujours, on notera que si la ville a été une ville monastique fondée grâce et autour d'un monastère, gérée et dirigée par ses moines, elle a pris son indépendance en 1235 en devenant ville d'Empire. Munster a également fait partie de la décapole (1354) et de ses 10 villes qui se sont regroupées pour se prêter assistance en cas de conflit. Notons aussi le traité de Kientzheim en 1575 sous Lazare de Schwendi avec la liberté de confession et le paiement des Pasteurs. 

En 1790 les communes deviennent indivises avec nomination d'un Maire et de ses conseillers.

 

Au retour, nous passons par l'annexe du Hohrodberg (village Hohrod) puis empruntons le sentier des "Cinq pfennig" en plongeant sur la ville.

 

Une journée de randonnée de plus, en parfaite convivialité : merci à vous pour votre participation et votre bonne humeur.

 

André

 

Mardi 10 mai sur les hauteurs de HorodbergMardi 10 mai sur les hauteurs de Horodberg
Mardi 10 mai sur les hauteurs de HorodbergMardi 10 mai sur les hauteurs de Horodberg
Mardi 10 mai sur les hauteurs de HorodbergMardi 10 mai sur les hauteurs de Horodberg
Mardi 10 mai sur les hauteurs de HorodbergMardi 10 mai sur les hauteurs de Horodberg
commentaires

Le 12 mai, c'était aussi Allegretto (ma non troppo)

Publié le 12 Mai 2022 par DD dans Mardisiens

Ce jeudi matin, nous étions 6, Liliane notre guide comprise, à partir d'Ampfersbach en direction du Gaschney et du Schiessrothried.

 

Montée vers le Sattel

Montée vers le Sattel

C'était la journée des tombes !

C'était la journée des tombes !

Pause banane bien méritée à la tourbière du Gaschney

Pause banane bien méritée à la tourbière du Gaschney

Pensées....

Pensées....

Après l'effort, le réconfort !

Après l'effort, le réconfort !

Le 12 mai, c'était aussi Allegretto (ma non troppo)
Le 12 mai, c'était aussi Allegretto (ma non troppo)

22 kms, 1000 m de dénivelé. La pluie est arrivée en même temps que nous aux voitures 😀

Pas de ferme auberge, mais la bonne humeur tout au long !

commentaires

C'était le samedi 7 mai, au Centre d'Accueil du HOLZMACHERACKER, journée de travail "Osterputz" !!!

Publié le 9 Mai 2022 par CVR/JMF dans Mardisiens

Rendez vous à 8h!!!

32 bénévoles se sont retrouvés au HOLZ pour la traditionnelle journée de travail de printemps...

Extérieurs, intérieurs, toitures, Petit Chalet... Tout y est passé... et magnifiquement bien passé !

Avec en plus un repas "en terrasse" et CERISE SUR LE GATEAU (c'est le cas de le dire) une dégustation de pâtisseries dignes des + grands restaurants !

Journée de travail, journée conviviale, du bon travail, une bonne ambiance, un beau soleil... HEUREUX !!!

************

*****

*

D'abord on travaille ! Puis 9h30 pause Café... Le café est chaud... les bras sont chauds... l'ambiance est bonne... Démarrage sur les chapeaux de roues !!!

D'abord on travaille ! Puis 9h30 pause Café... Le café est chaud... les bras sont chauds... l'ambiance est bonne... Démarrage sur les chapeaux de roues !!!

---------------

Y'a de la débrousailleuse, de la tondeuse, du souffleur et il y a... la Ferrari, dixit le conducteur: "après la ligne droite, tu repasse en seconde dans la courbe et après tu fonces"...!
Y'a de la débrousailleuse, de la tondeuse, du souffleur et il y a... la Ferrari, dixit le conducteur: "après la ligne droite, tu repasse en seconde dans la courbe et après tu fonces"...!
Y'a de la débrousailleuse, de la tondeuse, du souffleur et il y a... la Ferrari, dixit le conducteur: "après la ligne droite, tu repasse en seconde dans la courbe et après tu fonces"...!

Y'a de la débrousailleuse, de la tondeuse, du souffleur et il y a... la Ferrari, dixit le conducteur: "après la ligne droite, tu repasse en seconde dans la courbe et après tu fonces"...!

---------------

Il y a l'extérieur, mais il y a aussi l'intérieur: cuisine, salle à manger, chambres, vitres, volets...une vraie ruche, ça "bourdonne" dans tous les coins...
Il y a l'extérieur, mais il y a aussi l'intérieur: cuisine, salle à manger, chambres, vitres, volets...une vraie ruche, ça "bourdonne" dans tous les coins...

Il y a l'extérieur, mais il y a aussi l'intérieur: cuisine, salle à manger, chambres, vitres, volets...une vraie ruche, ça "bourdonne" dans tous les coins...

---------------

Du sol à la toiture, de la terre au ciel, tout y passe avec un bel entrain !
Du sol à la toiture, de la terre au ciel, tout y passe avec un bel entrain !

Du sol à la toiture, de la terre au ciel, tout y passe avec un bel entrain !

---------------

Les "hommes du Fer" au démontage de l'ancienne clôture de la citerne

Les "hommes du Fer" au démontage de l'ancienne clôture de la citerne

---------------

Après l'Effort, le "Réconfort"... Apéritif et déjeuner "sur la terrasse" sous un beau soleil estival
Après l'Effort, le "Réconfort"... Apéritif et déjeuner "sur la terrasse" sous un beau soleil estival

Après l'Effort, le "Réconfort"... Apéritif et déjeuner "sur la terrasse" sous un beau soleil estival

---------------

Des desserts succulents... heureusement ils avaient gardé de la place... dans l'estomac ! Un grand Merci à toutes les pâtissières
Des desserts succulents... heureusement ils avaient gardé de la place... dans l'estomac ! Un grand Merci à toutes les pâtissières

Des desserts succulents... heureusement ils avaient gardé de la place... dans l'estomac ! Un grand Merci à toutes les pâtissières

---------------

Les Femmes et les Hommes (sans aucune discrimination !) qui ont contribué à la réussite de cette magnifique journée !
Les Femmes et les Hommes (sans aucune discrimination !) qui ont contribué à la réussite de cette magnifique journée !

Les Femmes et les Hommes (sans aucune discrimination !) qui ont contribué à la réussite de cette magnifique journée !

Un club avec des bénévoles pleins d'entrain, du bon et beau travail dans la bonne humeur, une magnifique ambiance...

UN GRAND MERCI A TOUS...

Et voilà pourquoi je suis fier d'être président de cette association !

 

commentaires

Le 3 mai 2022 aux cascades du Pfahlrunz

Publié le 4 Mai 2022 par DD dans Mardisiens

Ce mardi matin, malgré une météo incertaine, ce sont 28 mardisiennes et mardisiens qui se sont lancés à l'assaut des cascades du Pfahlrunz, au départ de la maison forestière de LangenWasen.

Parcours de 15 kms et dénivelé de 700 m.

Dont 550 m pour s'échauffer !

L'intitulé est trompeur, les cascades ne sont là que pour rafraîchir la grimpette

L'intitulé est trompeur, les cascades ne sont là que pour rafraîchir la grimpette

Quand on dit que ça monte, c'est vrai !

Quand on dit que ça monte, c'est vrai !

La récompense, comme toujours, est au bout !

La récompense, comme toujours, est au bout !

Arrivée sur la crête

Arrivée sur la crête

Aucune photo de la pause de midi.... L'averse nous a rattrapés, et le pique nique s'est transformé en tiré du sac à la Ferme Auberge du Salzbach, merci aux aubergistes pour l'abri !

Le 3 mai 2022 aux cascades du Pfahlrunz
Un parcours simple, un peu sportif, riche en paysages.

Un parcours simple, un peu sportif, riche en paysages.

commentaires

Le 19 avril 2022 entre Kaysersberg et Saint-Alexis

Publié le 1 Mai 2022 par DD dans Mardisiens

Le 19 avril 2022, Bernard devait nous emmener au Nideck.... Ce sera pour plus tard !

En attendant, Liliane et Dominique ont conduit 31 randonneurs de Kaysersberg à St-Alexis par une journée ensoleillée.

Environ 14 kms et 600 m de dénivelé, c'était une reprise tranquille !

Au CVR, on est discipliné.e.s !

Au CVR, on est discipliné.e.s !

Le 19 avril 2022 entre Kaysersberg et Saint-Alexis
Première pause au chateau de Kaysersberg pour profiter du soleil et de la vue
Première pause au chateau de Kaysersberg pour profiter du soleil et de la vue

Première pause au chateau de Kaysersberg pour profiter du soleil et de la vue

Pause banane à la Roche du Corbeau

Pause banane à la Roche du Corbeau

Comme toujours, il y avait les "tirés du sac"....

Comme toujours, il y avait les "tirés du sac"....

...et les mangeurs à table.

...et les mangeurs à table.

Une courte descente....

Une courte descente....

Et nous revoilà au château !!!

Et nous revoilà au château !!!

Photos JMF/DD

Photos JMF/DD

commentaires

C'étaient les Mardisiens, le 8 mars au Mandleberg, pour admirer les amandiers en fleurs.

Publié le 11 Mars 2022 par CVR/JMF dans Mardisiens

52 Mardisiennes et Mardisiens se sont retrouvés à Mittelwihr au départ du Mandelberg pour admirer les Amandiers (presque tout en fleurs ) sous un beau soleil printanier. Nous sommes ensuite repartis pour une marche pleine d'entrain qui a emprunté le "Sentier des Grands Crus" en passant par Beblenheim, Zellenberg, Hunawihr, Riquewihr avant retour  au parking.

-------------------

C'étaient les Mardisiens, le 8 mars au Mandleberg, pour admirer les amandiers en fleurs.

-------------------

Mittelwihr vu du Mandelberg.......

Mittelwihr vu du Mandelberg.......

-------------------

Au point le plus élevé du Mandelberg, un panorama à 360°.....

Au point le plus élevé du Mandelberg, un panorama à 360°.....

-------------------

On quitte le Mandelberg, direction Beblenheim et Zellenberg avec quelques belles images d'amandiers en tête même si la floraison n'est pas encore complète....

On quitte le Mandelberg, direction Beblenheim et Zellenberg avec quelques belles images d'amandiers en tête même si la floraison n'est pas encore complète....

-------------------

Au sommet du Lerchenberg vue plongeante sur Hunawihr et son Eglise et cimetière fortifiés....

Au sommet du Lerchenberg vue plongeante sur Hunawihr et son Eglise et cimetière fortifiés....

-------------------

La traditionnelle photo de groupe, au "grand angle" !....

La traditionnelle photo de groupe, au "grand angle" !....

-------------------

Descente vers Riquewihr par le Schœnenbourg, certain empruntent le "chemin des vignes", il parait qu'ils ont suivis le guide....

Descente vers Riquewihr par le Schœnenbourg, certain empruntent le "chemin des vignes", il parait qu'ils ont suivis le guide....

-------------------

Retour vers Mittelwihr avec quelques passages "goudronnés" qui n'ont pas entamé la bonne humeur du groupe !

Retour vers Mittelwihr avec quelques passages "goudronnés" qui n'ont pas entamé la bonne humeur du groupe !

-------------------

L'annonce de cette randonnée s'accompagnait d'un Haïku (tradition japonaise) et elle ne pouvait que se terminer de la même façon:

Blanches, roses sont les couleurs

Des amandiers en fleurs

Le bonheur des butineurs                            Bernard ROESZ

--------------------------------------------------------------------------------------------------

Corolles nacrées

Tournées vers le ciel d'Azur

Espoir d'une paix retrouvée                       Béatrice NAFFZGER

--------------

------

-

Extrait d'un article du Journal l'Alsace concernant les Amandiers du Mandelberg

Guide Touristique en PDF édité par l'Office du Tourisme

commentaires

mardi 1er mars , ou comment lezarder sur les hauteurs de Turckheim_Hunabuhl

Publié le 4 Mars 2022 par CVR/PB dans Mardisiens

Par un bel après-midi ensoleillé, 38 randonneurs se sont retrouvés à Turckheim pour une randonnée de 9 km et 350 m de dénivelé au départ de Turckheim et en direction du Hunabuhl.

Après le traditionnel regroupement au parking au-dessus des caves de Turckheim, le groupe a entrepris la montée nous menant tout d’abord au Pavillon Foch, qui en dépit de son appellation flatteuse est un abri spartiate. Mais ce lieu se prêta parfaitement à notre traditionnelle " pause banane " .

Ensuite la descente nous mena au Hunabuhl et ses belles villas et retour à Turckheim en passant à la chapelle St Wendelin.Le chemin retour nous a offert de beaux points de vue sur Colmar, la Forêt Noire et les vallées de Niedermorchswihr et de Munster

Profitant d’une météo printanière et d’un magnifique après-midi ensoleillé, l’ambiance fut à la détente et aux pauses ensoleillées.

mardi 1er mars , ou comment lezarder sur les hauteurs de Turckheim_Hunabuhl
mardi 1er mars , ou comment lezarder sur les hauteurs de Turckheim_Hunabuhl
mardi 1er mars , ou comment lezarder sur les hauteurs de Turckheim_Hunabuhl
mardi 1er mars , ou comment lezarder sur les hauteurs de Turckheim_Hunabuhl
mardi 1er mars , ou comment lezarder sur les hauteurs de Turckheim_Hunabuhl
mardi 1er mars , ou comment lezarder sur les hauteurs de Turckheim_Hunabuhl
mardi 1er mars , ou comment lezarder sur les hauteurs de Turckheim_Hunabuhl
mardi 1er mars , ou comment lezarder sur les hauteurs de Turckheim_Hunabuhl
mardi 1er mars , ou comment lezarder sur les hauteurs de Turckheim_Hunabuhl
mardi 1er mars , ou comment lezarder sur les hauteurs de Turckheim_Hunabuhl
commentaires

C'était le 22 fevrier du coté de Munster

Publié le 24 Février 2022 par CVR/PB dans Mardisiens

27 randonneurs se sont retrouvés au départ à Munster. Liliane nous a guidé sur un beau parcours de 10 km et 350 m de dénivelé qui nous a fait découvrir un côté méconnu et agréable de la grande vallée de Munster .En suivant le sentier des poètes et à travers des vestiges de la grande guerre nous sommes arrivés au Col du Sattel pour une pause banane bien méritée. Le chemin retour nous fit passer par le Fronzel et le Katzenkoepfle .

C'était le 22 fevrier du coté de Munster
C'était le 22 fevrier du coté de Munster
C'était le 22 fevrier du coté de Munster
Pause bannane au Col du Sattel

Pause bannane au Col du Sattel

C'était le 22 fevrier du coté de Munster
C'était le 22 fevrier du coté de Munster
C'était le 22 fevrier du coté de Munster
C'était le 22 fevrier du coté de Munster
commentaires

Le 15 février de l'Appenthal à Bergholtz-Zell

Publié le 16 Février 2022 par CVR/DD dans Mardisiens

Nous nous sommes retrouvés ce mardi au pied d'un monument typique du Florival : la tour Eiffel !

Une première montée nous amène aux menhirs de l'Appenthal, 36 pièces, à l'origine controversée !

Nous continuons vers le refuge du Dreibannstein, traversons le plateau et rejoignons le point de vue au dessus des carrières de Bergholtz pour une pause banane bien méritée.

Nous poursuivons par la traversée au pied des carrières de Bergholtz, puis celles de Guebwiller.

33 marcheuses et marcheurs pour un périple de 9 kms et environ 400 m de dénivelé. Et le tout, comme à chaque fois, dans la bonne humeur.

Dominique

Au point de départ, on se range.... en bataille !

Au point de départ, on se range.... en bataille !

Alignements de l'Appenthal

Alignements de l'Appenthal

ça grimpe !

ça grimpe !

Micropause au Dreibannstein

Micropause au Dreibannstein

Le 15 février de l'Appenthal à Bergholtz-Zell
C'est l'arc en ciel qui donne le signal du départ

C'est l'arc en ciel qui donne le signal du départ

Le 15 février de l'Appenthal à Bergholtz-Zell
Le 15 février de l'Appenthal à Bergholtz-Zell
Carrières de Bergholtz

Carrières de Bergholtz

Le 15 février de l'Appenthal à Bergholtz-Zell

Texte : DD

Photos : PN, JMF, DD

commentaires
<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 > >>